Pastorale des migrantes et des migrants

Chez nous, il n’y a ni étrangères ni étrangers

En vertu de leur baptême, les catholiques sont membres à part entière de l’unique Église catholique – peu importent leur passeport, le pays d’origine ou leur langue maternelle. En revanche, chaque évêque a la charge pastorale de tous les catholiques qui résident sur le territoire de son diocèse – indépendamment de la durée de leur séjour.

Répondre aux besoins spécifiques des migrantes et des migrants

Les migrantes et migrants catholiques ainsi que les personnes ayant un vécu migratoire sont nombreux à avoir des desiderata pastoraux particuliers. Il peut s’agir de la langue dans laquelle les services religieux sont célébrés ou les entretiens pastoraux sont tenus, mais aussi d’un certain ancrage culturel (par exemple la célébration de certaines fêtes). Ces besoins sont pris en compte dans les communautés linguistiques allophones.

La pastorale catholique de la migration en Suisse

migratio accompagne de diverses manières les offres pastorales dans le domaine de la pastorale des migrantes et des migrants au niveau national :

Les Yéniches/Sinti, une minorité nationale officiellement reconnue en Suisse, sont également une communauté en déplacement. Leur mode de vie semi-nomade ou nomade nécessite d’une forme particulière de pastorale.