Saint-Père Saint-Père | 10.09.2018

Accueillir, protéger, promouvoir et intégrer les migrants et les réfugiés


SBK-CES-CVS Conférence des évêques suisses | 10.09.2018

Accueillir, protéger, promouvoir et intégrer les migrants et les réfugiés


10.09.2018

Accueillir, protéger, promouvoir et intégrer les migrants et les réfugiés


10.09.2018

Accueillir, protéger, promouvoir et intégrer les migrants et les réfugiés


05.07.2018

Accueillir, protéger, promouvoir et intégrer les migrants


10.09.2018

Action de solidarité pour le Dimanche des Peuples - Projets

Accueillir, protéger, promouvoir et intégrer les migrants et les réfugiés

Dimanche des Peuples - 11 novembre 2018

NOS PROJETS

  1. 1.          Soudan du-Sud

Lumière et protection pour les Sœurs du Sacré Cœur de Jésus à Juba

L'archidiocèse de Juba s'occupe de près d'un million de catholiques. Il comprend de nombreuses communautés locales, souvent dirigées par des catéchistes bénévoles ou des religieux en raison du manque de prêtres. Les sœurs, y compris les sœurs du Sacré Cœur de Jésus, y jouent un rôle très important. L'Église catholique a accompagné la population pendant les années de guerre en promouvant le processus de paix et d'indépendance dans le pays. Pendant la guerre, les sœurs ont fui en Ouganda à cause de la situation instable et dangeureuse. Mais là aussi, elles ont vécu des traumatismes, elles ont été attaquées plusieurs fois, ont tout perdu.

Le 9 juillet 2011, après une longue histoire d'oppression et de conflits sanglants, le Soudan du Sud, à prédominance chrétienne et animiste, a obtenu son indépendance. Les gens espéraient alors qu'une nouvelle société émerge dans laquelle règneront la paix et la justice. Mais la situation y est toujours dramatique: la faim, la peur et les déplacements continuent d’affecter la vie des gens.

Aussi les soeurs sont-elles retournées au Soudan du Sud, en y trouvant des conditions alarmantes: par exemple, l'approvisionnement électrique de la ville est hors d’état depuis plus de quatre ans. Qui n'a pas de générateur se trouve dans une mauvaise passe. Pour leur établissement administratif principal à Juba, les sœurs demandent instamment un système performant de panneaux solaires. La génératrice existante peut alimenter la maison en électricité pendant 8 heures par jour au maximum, mais seulement si l’on trouve du diesel. En outre, il y a besoin urgent de protéger la maison. Comme le coût de la vie au Soudan du Sud est énorme et que les salaires des employés du gouvernement, par exemple, ne sont payés que de façon irrégulière, le nombre de cambriolages de jour et de nuit augmente en raison des situations de désespoir. Les maisons des sœurs sont ainsi souvent la cible de ces attaques. Avec un mur de 90 mètres de long et 2,6 mètres de haut, les soeurs à Juba veulent se prémunir. 

Grâce à votre soutien, les sœurs pourront éclairer et protéger leur maison. Elles vous en remercient de tout coeur.

South Sudan/ Juba 17/138
ID: 1706575
IPIC: ACN-20171218-65898.JPG

2.     Syrie

Rénovation de l'école maternelle des Soeurs de Notre-Dame du Perpétuel Secours à Alep

Les enfants ont vu et vécu des choses que les enfants ne devraient jamais voir ni expérimenter.

A l'ouest d'Alep se trouve l'école maternelle fondée en 1985 par les Sœurs de Notre-Dame du Perpétuel Secours, la seule du quartier chrétien. Elle s'occupe actuellement de 50 enfants. "Nous continuons parce que notre ministère est un soutien formidable à la communauté chrétienne et notre réputation est très bonne", écrit la supérieure de la communauté, sœur Marie-Claire Zacar. Et de poursuivre: «Notre école maternelle a été touchée par une grenade lors d’une attaque en avril 2015. A quelques centimètres près elle serait tombée au milieu du bâtiment et aurait causé un massacre. Dieu merci il n'y a eu que des dégâts matériels» Le générateur, l'alimentation en eau chaude et le toit ont été endommagés.

Les soeurs ne voient aucune possibilité de réparer ces dommages par leurs propres moyens. "Beaucoup de bienfaiteurs sont à l'étranger et les parents des enfants ont du mal à trouver un emploi. Le fait qu'ils ne soient plus à même de payer pour l'école et la maternelle pousse beaucoup d'entre eux vers l’Occident. Nos éducateurs sont également affectés par l'émigration. Il n'est pas facile d’en trouver et former de nouveaux », regrette sœur Marie-Claire. "Mais nous n'abandonnerons pas".

Ne laissons pas cet appel au secours sans réponse. Nous sommes aussi responsables de l’avenir des chrétiens au Moyen-Orient.

Soeur Marie-Claire (à gauche) et soeur Pascale se réjouissent de la première aide apportée aux enfants.
IPIC: ACN-20171019-63271.JPG
SYRIA / ALEP-LAT 17/00042    (ID 1702837)

3.      Suisse

Pastorale des minorités et de réfugiés

Quelques postes de pastorale ne sont pas financés par le budget global. L'Action de solidarité assume leur financement. Les bourses pour des prêtres-étudiants non-européens, par exemple, proviennent de ce fonds.

Le développement politique dans certains pays comme l'Erythrée, la Syrie, l'Irak etc. pousse un grand nombre de personnes à fuir le pays. Beaucoup cherchent refuge en Suisse. Notre action veut rendre possible la pastorale de ces personnes traumatisées et fortifier leur espérance en une vie digne.

 

Merci

 

Pour le succès de notre dernière action nous tenons à remercier tous les bienfaiteurs et bienfaitrices de leur soutien. Notre merci s'adresse également aux évêques suisses.

La collecte est chaleureusement recommandée par les évêques et abbés territoriaux de Suisse. Nous vous confions très volontiers les projets de cette année.

 

✠ Jean-Marie Lovey crb, Bischöflicher Delegierter für Migration                             

Prof. Dr. Patrick S. Renz, migratio Nationaldirektor

 

Fribourg, septembre 2018
Annexe: Bulletin de versement  CCP  90 - 219 - 8
Banque cantonale, 9001 St-Gall
Mention: CES, Service migratio