Diréctives de la CES

Notes pastorales de la Conférence des évêques suisses

28.02.2016

Les commissions Justice et Paix et migratio de la Conférence des évêques suisses se réjouissent du résultat de la votation sur l’initiative «Pour le renvoi effectif des étrangers criminels», car cette initiative était inutile, irrespectueuse à l’égard de nos concitoyennes et concitoyens étrangers, et injuste. Pour qu’une peine soit prononcée de façon équitable, elle doit également être proportionnée.

26.01.2016

L’initiative «Pour le renvoi effectif des étrangers criminels», qui sera soumise à votation le 28 février 2016, ne respecte pas certains principes des droits humains et ne permet pas une procédure juridique équitable. Elle attise la défiance à l’égard de notre justice, de la politique et des étrangers. Or, la dignité humaine fait partie intégrante des bases de la foi chrétienne. Au centre de la conception humaine telle que la comprend la foi chrétienne se trouve également le principe selon lequel ce sont les actes, et non la personne en tant que telle, qui peuvent être jugés. Les droits humains s’appliquent également aux étrangères et aux étrangers qui ont commis des actes répréhensibles. Les commissions «Justice et Paix» et migratio de la Conférence des évêques suisses jugent l’Initiative de mise en œuvre inutile, irrespectueuse et injuste.

SBK-CES-CVS Conférence des évêques suisses | 02.02.1996

La situation actuelle de la pastorale des migrants