Saint-Père Saint-Père | 26.09.2017

Enfants réfugiés, vulnérables et sans voix


SBK-CES-CVS Conférence des évêques suisses | 26.09.2017

Enfants réfugiés, vulnérables et sans voix


26.09.2017

Enfants réfugiés, vulnérables et sans voix


26.09.2017

Enfants réfugiés, vulnérables et sans voix


26.09.2017

Action de solidarité pour le Dimanche des Peuples

Enfants réfugiés, vulnérables et sans voix

Dimanche des Peuples - 12 novembre 2017

  

Nos projets

1. ERYTHREE

Renforcement de la pastorale

L'Erythrée est considérée comme le berceau du christianisme de l'Afrique orientale; le pays était déjà chrétien avant le 4e siècle. Un premier contact avec l'Eglise catholique s'est fait en 1788 par un moine orthodoxe qui s'est converti au catholicisme à Rome. Aujourd'hui l'Erythrée est environ à 50% un pays musulman, une petite moitié est chrétienne, mais les chrétiens catholiques ne constituent que 3-4% (d'autres sources parlent de 13%).

Les jeunes n'y ont guère de perspectives d’avenir, d'autant moins que le gouvernement maintient la population dans une peur constante de nouvelles attaques de l'étranger. Ainsi, les recettes de l'Etat sont investies dans la défense au lieu que ce soit dans le développement du pays. Le temps du service militaire n'est pas limité dans le temps, de sorte qu'il dure souvent plusieurs années et peut affecter chaque homme entre 18 et 50 ans. Malgré ces circonstances difficiles, l'Eglise catholique s'efforce d'être proche des personnes et de soutenir le développement au bénéfice des habitants. Elle s'engage fortement pour le développement de tout le pays et ouvre de nouvelles écoles, des instituts techniques et agricoles ainsi que des cliniques et tout ce qui peut améliorer les conditions de vie.

Une attention spéciale est vouée à la pastorale des jeunes qui sont particulièrement vulnérables. Les uns cherchent à échapper au désespoir de la réalité par les sectes. D'autres succombent à la séduction de libertés illusoires et de la richesse de l'Occident. Cela les fait entreprendre des migrations dangereuses, souvent même mortelles,  sur les routes du désert ou en traversant  la mer.

Les jeunes sont frustrés et abandonnés.

L'Eglise, concrètement le "Catholic Secretariat Archeparchy Asmara", cherche à y faire face. Par le renforcement de la foi on espère pouvoir aider les jeunes à prendre des responsabilités dans leurs communautés et devenir des modèles dans leurs groupes (peer groups).

ACN-20161107-47709.JPG

 

2. IRAK

 

Nourriture pour 12'000 familles provenant de Mossoul et des plaines de Ninive

ACN / AED ("Aide à l'Eglise en Détresse") est active depuis le début de la crise en Irak. Depuis mars 2016 elle est même la seule organisation qui fournit régulièrement de la nourriture aux personnes déplacées.

Le programme d'aide procure de la nourriture aux 12ʼ000 familles qui ont fui Mossoul et les plaines de Ninive et se sont réfugiées dans la  province d'Erbil et à Alqosh. On aide sans distinction de personnes ou de confession religieuse. L'aide est distribuée aux chrétiens comme aussi aux Yézidis, Shabaks et musulmans.

 

Chaque paquet alimentaire coûte $60 par mois — sans qu'on ait à dépenser un centime pour les frais de transport et d'administration — et constitue une aide précieuse pour assurer l'entretien des familles des réfugiés. Chaque paquet contient 10 kg de riz, 5 kg de sucre, 5 l d'huile comestible, 5 kg d'avoine, 800 g concentré de tomates, 6 kg de haricots, 5 kg de boulgour, 500 g de vermicelles, 5 petits paquets de fromage, 4 boîtes de poissons, 4 petits paquets de poulet, des salades fraîches, des champignons en doses, des spaghetti, du poudre de lait.

Un comité de bénévoles composé de laïcs chrétiens engagés s'occupe de la bonne mise en œuvre du programme. Le comité achète les denrées alimentaires sur le marché local, les emballe puis appelle les familles à venir les chercher. Les prêtres responsables des réfugiés travaillent étroitement avec le comité, visitent les réfugiés dans les camps et chez eux à la maison et ont ainsi une bonne vision d'ensemble de la distribution. Le nombre de familles soutenues a dû être sensiblement diminué faute de moyens.

Malgré la libération des plaines de Ninive et de la ville de Mossoul, l'archevêque Mgr Warda est convaincu que pour l’instant aucun retour n'y sera possible. La sécurité y est encore trop fragile et les travaux de reconstruction sont immenses.

Jusque-là l'assistance temporaire restera de première urgence.

 

  1. 3.          Suisse

 

Pastorale des minorités et de réfugiés

Quelques postes pastoraux ne sont pas financés par le budget global. L'Action de solidarité assume alors leur financement. Des bourses pour des prêtres-étudiants non-européens proviennent de ce fonds.

Le développement politique dans certains pays comme l'Erythrée, la Syrie, l'Irak etc. pousse un grand nombre de personnes à fuir le pays. Beaucoup cherchent refuge en Suisse. Notre action veut rendre possible la pastorale de ces personnes traumatisées et fortifier leur espérance d'une vie digne.

 

Merci

 

Lors de notre dernière action nous avons pu récolter la somme de Fr. 81'400.93 et nous tenons à remercier tous les bienfaiteurs et bienfaitrices de leur soutien. Notre merci s'adresse également aux évêques.

 

La collecte n'est pas ordonnée par les évêques, mais ils la recommandent chaleureusement. Nous vous recommandons très vivement les projets de cette année.

                                       

                                                                                

 ✠ Jean Marie Lovey          

Bischöflicher Delegierter für Migration                           

Prof. Dr. Patrick S. Renz

migratio Nationaldirektor

   

  

 

Fribourg, septembre 2017
Bulletin de versement  CCP  90 - 219 - 8
Banque cantonale, 9001 St-Gall
Mention: CES, Service migratio