Contact

P. Nazar Zatorsky       

+41 76 507 00 71, o_nazarij@yahoo.de

     

Kontakt Schweiz

c/o migratio
Rue des Alpes 6
1700 Fribourg        

026 510 15 05, info@migratio.ch

Ukrainien

Pour l’heure il existe des aumôneries pour les Ukrainiens à Zurich, Bâle, Berne, Lugano, Genève et Lausanne, desservies par trois prêtres ukrainiens.

 

  

       

Informations de base pour la communauté de langue ukrainienne et situation dans le pays d'origine

       

Développement de l'immigration
en Suisse

Chiffres du pays d'origine
 (Ukraine – Wikipédia état 2011)

          •   Habitants                                             45.7 mio

          •   Cath.-rom.                                           14.3%

          •   PIB par habitant                                    $ 2'542 (CH $ 69'838)

          •   Taux de Chômage                                 1.9 %

 

 

a) Qu’est-ce que c’est l’Eglise ukrainienne grecque-catholique ?

C’est la plus grande Eglise orientale unie à Rome. Cela signifie que cette Eglise partage la tradition et la spiritualité des Eglises orthodoxes et en même temps se place en pleine communion ecclésiale avec le pape. Elle se distingue de l’Eglise occidentale (latine) par sa tradition (liturgie, spiritualité et droit canonique).

 

b) Comment fonctionne la pastorale grecque-catholique en Suisse? 

Le responsable de la pastorale ukrainienne en Suisse est le P. Nazar Zatorskyy. Il célèbre des Eucharisties à Zurich (premier et troisième dimanche du mois), Lausanne (deuxième dimanche) et Genève (quatrième dimanche).

La communauté de Bâle est desservie par le prêtre P. Sepan Pidsadnyj qui vit en France. Les Eucharisties ont lieu en règle générale le premier et troisième dimanche du mois.  

Le P. Volodymyr Horoshko dessert les communautés ukrainiennes à Berne et Lugano. A cause de la grande distance entre les deux villes, les Eucharisties ont lieu chaque fin de semaine à tour de rôle le samedi et le dimanche.

L’archiprêtre mitré P. Petro Kostjuk, émérite vivant en Suisse, se met souvent à disposition pour dépanner lors de nos Eucharisties.

Exception faite des célébrations eucharistiques, de la préparation et de l’administration des sacrements et des sacramentaux, nos communautés ecclésiales dispensent aussi l’enseignement religieux aux enfants, l’étude de la Bible et d’autres activités qui contribuent à préserver notre identité spirituelle et nationale.

 

c) Qui sont les immigrants gréco-catholiques?

Le groupe le plus consistant de chrétiens gréco-catholiques en Suisse est constitué par les Ukrainiens. S’y ajoutent des fidèles d’autres pays (Pologne, Slovaquie, Croatie etc.) se sentant étrangers à l’autre rite dans les paroisses locales et bénéficiant de notre offre.

Il existe en particulier trois types d’immigrants: les étudiants (surtout dans le diplôme de troisième cycle), qui constituent entre-temps un groupe assez grand et actif; les travailleurs hautement qualifiés et les épouses, dont beaucoup ont déjà obtenu la nationalité suisse. Il y a aussi les Ukrainiens en possession d’une autre nationalité (portugaise, espagnole etc.), qui sont venus chercher du travail en Suisse principalement à la suite de la crise financière de 2008.

 

d) Responsabilité canonique

Le répondant des Ukrainiens en Suisse est l’évêque ukrainien Mgr Borys Gudziak, qui réside à Paris. A côté de la Suisse font partie de son éparchie, qui porte le nom de saint Wladimir, la France, la Belgique, la Hollande et le Luxembourg. Le responsable de la mission ukrainienne en Suisse est le P. Nazar Zatorskyy, que Mgr Gudziak a désigné en mars 2018 Vicaire épiscopal pour le clergé ukrainien en Suisse.