Contact

Pater Antonio Enerio, SVD

Steyler Missionare
Schlossbergstrasse 13
6312 Steinhausen

       

Tel          041 749 47 23
Fax        041 749 47 77
Natel      079 453 19 58

Email      onyotenerio@yahoo.com

       

Sr. Merlyn Arsolon WCW

c/o Evêché de Lausanne, Genève et Fribourg

86, rue de Lausanne
Case postale 512
1701 Fribourg

        

Tel         026 347 48 56
Natel      079 791 08 03

Email      srmerlyn@yahoo.com

Philippin

Pour les fidèles de langue philippine il y a 1 prêtre pour la Suisse alémanique et une religieuse pour la Suisse romande.

Les Philippins, pour la plupart des femmes, ont formé des communautés ou des groupes d'entraide dans différentes villes.

         

         

          

Informations de base pour la communauté de langue philippine et situation dans le pays d'origine

        

Développement de l'immigration
en Suisse

Chiffres du pays d'origine
 (Philippines – Wikipédia état 2011)

          •   Habitants                                             94 mio

          •   Cath.-rom.                                            83%

          •   PIB par habitant                                    $ 1.625 (CH $ 69'838)

          •   Taux de chômage                                  7.3%         

         

Histoire de la Mission et de la migration

Grâce au nombre croissant de mariages avec des migrants philippins dans les années 1990, les premières structures d'une pastorale pour les Philippins ont pu être établies avec la collaboration de prêtres philippins, de groupes de laïcs et de religieuses. Avec la nomination du curé Johan Dumandan et de Sr Merlyn Arsolon la pastorale de langue philippine s'est organisée de manière suprarégionale.

Le curé Johan Dumandan s'occupe de la pastorale en Suisse alémanique et il est coordinateur pour les tâches nationales. Sr Merly Arsolon travaille dans la pastorale en Suisse romande.

Au 1.9.2012 Père Atonio Enerio SVD a succédé à Père Johan Dumandan pour la Suisse alémanique.

       

Tâches pastorales régulières et situation

Pastorale des Philippins en Suisse alémanique

Le missionnaire célèbre l'Eucharistie à 12 endroits différents selon un plan fixe. Un chœur existe à plusieurs endroits où est célébré l'Eucharistie. La pastorale compte un Conseil missionnaire de 30 membres constituée de personnes nommées et de représentants de mouvements et communautés philippins.

Un plan pastoral élaboré tous les trois ans par une assemblée pastorale règle les activités pastorales. La vision centrale du plan pastoral actuel est: "New humanity in Christ, Community united in diversity, Community actively witnessing to the faith". Le poste pastoral organise des manifestations pour les fêtes de S. Silvestre et de Nouvel An, des récollections avant Pâques et Noël ainsi que des célébrations en l'honneur de Marie (Wanderrosengebete); il célèbre "Santo Nino", la journée des migrants philippins et Simbang Gabi (neuvaine avant Noël). Des pèlerinages à l'étranger (Fatima, Jérusalem) sont très appréciés. D'autres fêtes religieuses sont proposées par différents groupes de prière.

Le missionnaire bénit les maisons, une tradition répandue aux Philippines. Il visite en outre les malades dans les hôpitaux. La demande pour les confessions est grande. Une tâche importante réside dans le grand nombre de mariages binationaux que le missionnaire accompagne par ses conseils. Le missionnaire publie trois fois par an un bulletin missionnaire.

Pastorale des Philippins en Suisse romande

L'Eucharistie est célébrée régulièrement en trois endroits en Suisse romande.  A Genève, on est en lien étroit avec la Communauté de langue anglaise où les fidèles philippins sont actifs dans différents organismes.

A côté des fêtes déjà mentionnées pour la Suisse alémanique, il y a aussi chaque mois des récollections et, avant les fêtes importantes, des semaines de retraite. Une autre particularité est le Salubong (Jeu de la Passion) pendant la Semaine sainte. On attache beaucoup d'importance aux groupes bibliques. Il y a aussi des blocs de catéchèse pour adultes et enfants. La religieuse visite les malades à la maison et dans les hôpitaux. Dans la mesure où cela est désiré, elle visite les familles et les personnes individuelles. Un défi particulier sont les nombreux fidèles sans permis de séjour et les tensions à l'intérieur des  familles binationales. Un festival de sport est organisé une fois par an pour les familles.